Nous n’échapperons pas à l’OCCE

Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Nous n’échapperons pas à l’OCCE

  1. Isabelle 84 dit :

    Merci pour ce billet d’humeur tellement vrai. Ils ponctionnent mais rien ne revient en retour.

  2. Emeline dit :

    Tellement contente de voir enfin une publication sur ce sujet. C’est tellement vrai ! Dans ma formation de directeur, sur la gestion de la coopérative scolaire, je n’ai eu droit qu’à des explications sur le fonctionnement de l’OCCE et quand je parlais de ce que je devais faire pour mon association loi 1901, on me répondait juste : affiliez-vous à l’OCCE. Si seulement, ça se savait…

  3. Mikel dit :

    bonjour, il ne faut pas généraliser non plus, les pratiques sont très variables d’un département à l’autre (notamment sur le coût des adhésions). Les services rendus par les associations départementales sont aussi très variables. Ici en Sarthe, cela fonctionne plutôt bien et l’Ad offre de nombreux services dont des formations ( non pas comptables, mais axées sur la pédagogie coopérative et ce entièrement gratuites). Ce n’est que mon avis, la protection juridique et l’assurance des biens pour mon école de 6 classes me satisfont pleinement.

  4. Stéphane dit :

    Je suis choqué par vos propos Jac.
    Je suis d’accord sur le fait que la Coopérative scolaire existe par et pour les élèves, mais certains enseignants l’oublient, certains pensant même que l’argent et le leur, je change de classe mais je garde ma coop; d’autres ont des coop de plusieurs centaines , des écoles de milliers d’euros et continuent à demander un cotisation (l’OCCE rappelle qu’il s’agit d’une participation volontaire), les livrets dont vous parlez les TRESOFT étaient basés sur le volontariat des écoles avec comme principe la mutualisation des intérêts pour le financement de projets coopératifs. Enfin, l’OCCE n’est imposée par personne, les associations sont toujours possibles, l’USEP proposent des services plus ou moins similaires.
    Les AD proposent des formations que les circo ou les DSDEN peuvent proposer, l’OCCE n’est pas que la banque des écoles, mais un mouvement dont les enseignants et les élèves sont les acteurs.
    De beaux dessins mais des propos à nuancer et vérifier.
    Cordialement

  5. Marion René pensionné de l'E.N ,administrateur bénévole de l'AD de La Loire dit :

    Salut
    Décidément le 84 est un département sinistré: on vire, déplace les directeurs, l’occe serait de collusion avec les abominables IEN? Il est temps pour vous camarades: de refaire fonctionner dans vos classes les coopés , de « prendre d’assaut » les Assemblées générales de votre association départementale ( dont vous êtes membres puisque affiliés), de vous faire élire au CA départemental et d’agir avec les élèves et parents au bon fonctionnement démocratique de votre école publique laïque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *