Moral en décembre


 


Adieu Marcel Gotlib

Quand j’étais petit, je croyais que Gotlib était un très vieux dessinateur tellement il dessinait bien.
Quand j’étais petit, je croyais que Pilote était le journal de La Rubrique à Brac, tout le reste n’était que du remplissage.
Quand j’étais petit, je croyais que je ne pourrais jamais m’offrir tous ses albums.
Quand j’étais petit, je croyais que les dessinateurs de BD étaient les plus grands artistes du monde.

Dans les Dingodossiers, ce qui me faisait hurler de rire quand j’étais petit, c’était le monde raconté par Chaprot, l’éternel cancre.
J’ai montré la BD de la rédaction à mon instituteur de CM2.
Il a commencé à dire "Mais c’est bourré de faites d’orthographes !" puis il a compris et il m’a demandé s’il pouvait m’emprunter l’album.
Il a bien rigolé lui aussi.

Et quand j’étais étudiant, je lisais "L’Echo des Savanes" :

Gotlib, Mandrika et Bretécher y démontraient que la BD n’était pas réservée aux enfants.
A grands coups de provoc porno-scato, ils ont lancé définitivement ce média comme moyen d’expression pour adultes aussi.
Enfin la BD était prise au sérieux. Le monde n’a plus été le même.
Merci merci merci Marcel !

Jac RISSO
Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *